pack

Epargne

 
En tant que travailleur, vous avez droit à une pension légale une fois arrivé à la retraite. Cependant, celle-ci n’est pas très élevée : environ 60% de votre dernier salaire. Commencer une assurance épargne le plus tôt possible vous permettra de constituer un capital pour votre pension.
 

Il existe plusieurs catégories de contrats :

La branche 21 est une assurance-vie avec garantie de capital, un rendement garanti et éventuellement une participation bénéficiaire. Une assurance-vie de branche 21 vous permet de constituer un capital d’une manière sûre et sans risque.
 
La branche 23 est une assurance-vie couplée à un ou plusieurs fonds de placement. Si ces fonds se comportent bien, votre rendement sera meilleur qu’avec une assurance branche 21. Hélas, vous pourriez aussi perdre une partie de votre argent si ces mêmes fonds se comportent moins bien. Les rendements du passé ne constituent pas une garantie pour l’avenir.

 
La majorité des assurances de la branche 21 vous permet de vous constituer une pension complémentaire de manière fiscalement avantageuse dans le cadre de l’épargne pension ou de l’épargne à long terme. Tout contribuable âgé de plus de 18 ans et de moins de 65 ans peut souscrire cette assurance. En commençant tôt, vous pourrez constituer un capital pour vos vieux jours. Cette épargne à long terme convient aux personnes qui peuvent se passer de leur capital jusqu’à l’échéance. Un rendement garanti signifie qu’un taux d’intérêt minimum garanti est fixé sur chaque versement jusqu’à la date d’expiration du contrat. Le taux d’intérêt garanti peut être différent pour les versements futurs en fonction du taux du marché et/ou des modifications des dispositions légales.
Votre rendement peut être majoré chaque année d’une participation bénéficiaire variable, qui dépend des résultats de l’assureur et de l’évolution des marchés financiers. Actuellement, les participations bénéficiaires sont faibles, voire inexistantes.
 
Fiscalité de la branche 21 : En 2016, chaque personne peut épargner jusqu’à 940 euros en épargne pension et 2260€ (en fonction de ses revenus) en épargne à long terme. Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt annuelle de 30% des montants épargnés, soit un maximum de 960€ de réduction d’impôts par personne et par an.
 
Vous pouvez également inclure dans ces contrats une garantie complémentaire décès ou invalidité.
 
Ces assurances sont frappées de frais et de taxes, exigez une offre reprenant l’évolution de votre épargne NETTE. Ne tenez jamais compte de participations bénéficiaires déraisonnables.
 
La fiscalité et la taxation finale peuvent changer à l’avenir en fonction de l’évolution de la législation. En savoir plus…

 

 

Décès
Vous voulez protéger vos proches, l’aspect financier est essentiel et vous pouvez le maitriser grâce à l’assurance décès. Si vous possédez plusieurs contrats, les capitaux décès se cumulent.

 

  • Assurance temporaire d’un capital constant
    Durant une période déterminée (cinq ans, dix ans ou jusqu’à votre pension, par exemple) vous êtes certain que vos bénéficiaires recevront un capital fixé à l’avance, lors de votre décès;
  • Assurance temporaire d’un capital décroissant (« solde restant dû »).
    Durant une période déterminée, vous êtes certain que vos bénéficiaires recevront un capital qui diminuera au fur et à mesure que la fin de contrat approche. Ce contrat est généralement lié à un crédit;
  • Assurance en cas d’accident
    Cette assurance garantit le paiement d’un capital en cas de décès ou d’invalidité permanente et totale suite à un accident;
  • Assurance frais funéraires
    La prime est temporaire ou viagère, mais le capital assuré sera versé au moment du décès quel que soit l’age de l’assuré à ce moment, ces assurances vous offrent également différents services comme l’organisation de l’enterrement ou de l’incinération.

En savoir plus…
 

 

Investissement
Le moteur de l’investissement est la perspective d’en retirer un profit. En effet, investir consiste à engager une importante dépense aujourd’hui afin d’obtenir un bénéfice dans le futur. En règle générale, plus le profit proposé est élevé et plus le risque de perte l’est également.

 
Première règle à respecter pour votre sécurité : nous devons réaliser un document de « profil d’investisseur » qui déterminera les risques que vous acceptez de prendre (ou pas) afin d’espérer un rendement plus important. L’investissement qui vous sera proposé dépendra directement du résultat de votre profil.
 
Voici quelques bonnes raisons d’investir via un contrat d’assurance vie :

  • Par le biais d’une construction entre preneur d’assurance et bénéficiaire, le preneur peut construire un véritable planning successoral. Il peut transmettre les sommes assurées en cas de décès à une personne bien déterminée : le bénéficiaire. Le bénéficiaire acquiert, au moment du décès de l’assuré, un droit personnel sur le capital. Ceci signifie que le bénéficiaire désigné recevra toujours le capital décès même si la succession s’avérait négative. Les créanciers du défunt ne peuvent donc faire prévaloir le moindre droit sur le capital versé;
  • Le preneur d’assurance a toute liberté pour désigner un bénéficiaire ou le révoquer;
  • Si le preneur perd son contrat, suite à un incendie par exemple, il peut, sur simple demande auprès de l’assureur, obtenir une copie conforme possédant la même valeur que le contrat d’origine;
  • Le contrat offre une protection financière aux proches. Les capitaux dus seront versés aux bénéficiaires indépendamment de la durée de l’investissement ou du taux d’intérêt;
  • Un atout complémentaire réside dans la fiscalité favorable tant pour les produits à taux fixes que pour les assurances vie couplées à des fonds d’investissement. Dans les produits à taux fixes comme les bons d’assurance, il est possible d’éviter le précompte mobilier pour autant que certaines conditions soient réunies;
  • Dans le cas d’assurances vie couplées à des fonds d’investissement, il n’y a pas de précompte mobilier.

Types de placements
 
Le type d’assurance dépend principalement du profil de l’investisseur : défensif, neutre ou agressif.

  • Défensif: Le bon d’assurance est comparable à un bon de caisse ou à une obligation dont le coupon ne fait pas l’objet d’un versement, mais se trouve capitalisé au taux de l’investissement. Le taux d’intérêt dépend de la durée choisie et est garanti jusqu’au terme. Le plus souvent le rendement peut être augmenté par l’attribution d’une participation bénéficiaire.
  • Défensif à agressif: Le contrat d’assurance-vie couplé à des fonds d’investissement aussi dénommés produits de branche 23. Le versement est transformé en primes dans un fonds que choisit le preneur d’assurance. Il peut conserver pour lui les bénéfices tirés des réserves investies. L’assureur de son côté n’offre plus la moindre garantie de rendement. Le preneur d’assurance peut changer de fonds. C’est ce qu’on appelle le droit de switcher ou d’arbitrer.

En savoir plus…